~ Ecriture féminine au XVIIe siècle ~

03-12-2014

Objectifs et sources du blog "Ecriture féminine au XVIIe siècle"

  Ce blog a des objectifs bien précis que l'on peut lire sur cette page.   Sauf mention contraire, les sources figurent ici. Je vous prie de bien vouloir m'excuser de mes (trop) nombreuses fautes de frappe. Merci de citer le nom du blog si vous jugez bon d'utiliser ses articles.
Posté par naguere2 à 11:33 - Permalien [#]
Tags :

23-05-2017

Nouvelles de nos marquises

Bonjour, Désolée pour elles. Désolée pour le blog sur le XVIIIe siècle. Désolée pour les liens inactifs. Merci pour votre fidélité et vos messages. A bientôt !
Posté par naguere2 à 19:07 - - Permalien [#]
Tags :
27-09-2016

Roman fleuve baroque : L'Astrée (Honoré d'Urfé)

   Il semble que le roman-fleuve quasiment illisible L’Astrée, d’Honoré d’Urfé, redevienne à la mode : on en propose quelques extraits aux élèves dans le cadre de l’étude du roman baroque et précieux. Bon à savoir sur L’Astrée (notes) * Titre exact : L’Astrée, où par plusieurs histoires et sous personnes de bergers et d’autres sont déduits les divers effets de l’Honnête Amitié => annonce du roman précieux (« honnête amitié »). * Composition de l’ouvrage : cinq volumes divisés chacun en... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 08:43 - - Permalien [#]
Tags :
13-08-2016

Maquillage outrancier au XVIIe siècle

   Dans la satire de la cour (Caractères, VIII, « De la cour », § 74), La Bruyère feint de décrire les mœurs curieuses et absurdes de quelque peuplade sauvage : ce n’est pas nous, Français civilisés du XVIIe siècle, qui donnerions dans de pareils travers ! Ce procédé de fiction ironique annonce les Lettres persanes de Montesquieu et L’Ingénu ou Micromégas de Voltaire.    « Les femmes du pays précipitent le déclin de leur beauté par des artifices qu’elles croient servir à les rendre... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 17:37 - - Permalien [#]
Tags :
13-08-2016

Coiffeurs pour dames au XVIIe siècle

   Les coiffeurs sont une grande nouveauté au XVIIe siècle car toucher la chevelure des dames est un geste qui relève de l’intimité. Il ne s’agit pas, d’ailleurs, de s’occuper uniquement des cheveux : les coiffeurs y ajoutent divers éléments : bouts de tissus, dentelles, taffetas, etc. Ils attirent très vite les faveurs des grandes dames bien qu’une comédie satirique soit donnée au théâtre du Marais en 1663, titrée Champagne le coiffeur.      Le mot entre dans le Dictionnaire de l’Académie en... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 17:31 - - Permalien [#]
Tags :